Le préfet de police rassure les étudiants de médecine
Jeu - Janvier 24, 2019 11:28 pm  |  Article Vues:1368  |  A+ | a-
Les étudiants en  faculté de médecine de l'Université Alassane Ouattara de Bouaké
Les étudiants en faculté de médecine de l'Université Alassane Ouattara de Bouaké
Le préfet de police rassure les étudiants de médecine
 
Les étudiants en  faculté de médecine de l'Université Alassane Ouattara de Bouaké ont manifesté, le jeudi, 24 janvier 2019 au campus1, pour dénoncer les agressions dont ils sont victimes sur l'axe Kennedy - village Baptiste, leur lieu de résidence, communément appelé quartier Américain. L'on dénombre 11 victimes  à ce jour sans perte en vie humaine.
Pour trouver des solutions idoines à cette situation, le président de l'Université Alassane Ouattara, Professeur Lazare POAME a organisé une rencontre entre les étudiants, l'administration universitaire et les autorités policières, représentées par le préfet de police, le Commissaire Mobio Maxime.
Après avoir salué tous les acteurs impliqués dans la résolution de cette situation, le Président Lazare POAME a permis  à quelques étudiants victimes de revenir sur les circonstances de leurs agressions.



Prenant la parole, le préfet de police, Maxime Mobio a d'abord regretté que les étudiants ne soient pas venus lui porter l'information des différentes agressions, avant de les rassurer sur les dispositions sécuritaires prises : « je vais m'impliquer et suivre personnellement la sécurisation de cet axe. Je rendrai également visite aux étudiants agressés. On se verra pour faire le bilan ».
Cependant, pour la réussite de cette opération, l'ex- préfet de police adjoint de Bouaké, a exhorté les étudiants à une franche collaboration avec la police nationale.
Pour terminer, M. Mobio et ses collègues ont communiqué leurs numéros de téléphones aux étudiants, afin que ces derniers les informent de tous cas suspects.
 
Le service de communication
Top