Colloque international sur l'éducation post coloniale
Ven - Janvier 25, 2019 8:49 pm  |  Article Vues:1624  |  A+ | a-
Colloque international sur l'éducation post coloniale
Colloque international sur l'éducation post coloniale
Colloque international sur l'éducation post coloniale

L'amphithéâtre C du campus1 de l'Université Alassane Ouattara  de Bouaké a abrité, les 24 et 25 janvier 2019, un colloque international sur le thème : « Sortir de l'école, jeunesse et éducation  post coloniale en Côte d'Ivoire ».
Organisé par KONÉ Kpassigué Gilbert, Docteur au département  d'Histoire  à l'Université Alassane Ouattara de Bouaké,  Élisa PROSPERETTI, doctorante à l'Université de Princeton aux États-Unis et par Claire NICOLAS, doctorante au centre d'études des relations Internationales de Sciences  Po Paris &  Institut des Sciences du sport de l'Université de Lausanne,  cette rencontre a permis  à des chercheurs venus de différents pays (Côte d'Ivoire, France, USA, Burkina Faso, etc.) de repenser la reconfiguration des pratiques éducatives alternatives dans l'historicité de l'État post colonial ivoirien. Pour cela, cette journée d'étude  a accueilli des contributions présentant des recherches empiriques portant sur différentes formes d'éducation, analysées aussi bien au niveau de la reconfiguration des relations sociales et  générationnelles  qu’au niveau des politiques éducatives menées depuis l'indépendance. 

Koné Kpassigué Gilbert revient sur les raisons qui ont motivé l'organisation de cette rencontre internationale : « Nous voyons que les gens vont à l'école et n'arrivent pas à terminer leur cursus scolaire, nous avons donc décidé d'étudier l'éducation hors école, ce que nous avons appelé sortir de l'école. Il s’agit de voir comment l'éducation se passe en dehors de l'école après les indépendances. 

Heureuse de se trouver sur le sol ivoirien et surtout dans ce temple du savoir qu'est l'Université Alassane Ouattara de Bouaké, Élisa PROSPERETTI de  l'Université de Princeton des  États-Unis, a affirmé qu'elle étudie l'histoire de l'Afrique contemporaine, précisément, l'histoire de l'éducation au Ghana et en Côte d'Ivoire. Ce colloque lui permettra de croiser le regard sur ces deux pays en matière de développement de l'école, surtout de l'éducation : « En tant  qu'anglophone, cela me semble très intéressant de croiser les regards sur les deux pays qui ont deux chemins de développement différents, notamment dans le cadre de l'école et de l'éducation et de la langue dans le processus de la construction  nationale. On a entamé l'organisation de ce colloque il y'a un an et demi, on l'a fait parce-que cela nous permettra de rencontrer et de discuter avec des intellectuels africains », s'est - elle exprimée, avant d'ajouter: « à l’issue de ce colloque, les différentes communications seront mises en ligne afin de promouvoir les différents modèles de politique  éducative ».



Quant à Claire NICOLAS, elle a axé sa communication sur la place des sports dans la construction nationale et les chemins de développement qui ont été mis en place pour montrer comment le sport participe à ce projet au Ghana et en Côte d'Ivoire.
Plusieurs autres communications ont meublé ce colloque.
 
https://www.sortirdelecole.com/

Le service de communication
Top