L’UAO organise un séminaire interafricain de Bioéthique
Jeu - Octobre 15, 2020 3:35 pm  |  Article Vues:88  |  A+ | a-
L’UAO organise un séminaire interafricain de Bioéthique
L’UAO organise un séminaire interafricain de Bioéthique

Sous la présidence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur Adama DIAWARA s’est déroulé le séminaire interafricain de bioéthique, le jeudi 08 et le vendredi 09 octobre 2020 à l’Université Alassane Ouattara(UAO) de Bouaké. Le thème de cette rencontre scientifique : « la bioéthique et la pandémie de Covid 19 : les principes à l’épreuve des faits. »

 L’objectif de ce séminaire interafricain ; inviter les chercheurs de diverses disciplines à réfléchir à la fois sur la qualité et la portée éthico-humaniste des pratiques sanitaires, d’une part et, d’autre part, à rendre plus opérationnels les principes bioéthiques/ éthiques.

Le Président de l’UAO, professeur Lazare POAMÉ, par ailleurs Titulaire de la Chaire Unesco de bioéthique  de l’UAO,  a montré la contribution de la bioéthique dans la lutte contre la pandémie de covid- 19  en ces termes :

« La bioéthique peut apporter beaucoup à divers niveaux. D’abord par rapport au champ de l’éthique. L’éthique dans la pratique médicale et par rapport à la recherche elle-même, la recherche biomédicale, la recherche pharmacologique pour que nous puissions vaincre la pandémie à divers niveaux. D’un point de vue comportemental à travers ce qu’on a appelé les mesures barrières, ensuite, par rapport à la thérapie qu’on pourrait apporter qui peut être un produit à titre curatif ou préventif ». A-t-il dit avant d’ajouter : « La chaire a lancé un appel aux chercheurs du monde francophone depuis le mois d’avril et là nous avons obtenu des résultats encourageants à divers niveaux. La chaire a permis de trouver des produits dont l’efficacité a été déjà prouvée en laboratoire pour pouvoir soigner des patients testés positifs au corona virus. » 

Le Docteur Victorien EKPO, Président du comité d’organisation quant a lui a expliqué que « la covid-19 révèle à l’humanité sa fragilité ontologique face à l’adversité de la maladie. Elle brouille les identités individuelles avec le port du masque qui offre désormais une épiphanie du visage difficile à cerner. C’est le lieu de rappeler que les sillons fiables et viables à ces problématiques trouvent un écho favorable dans ce séminaire interafricain de bioéthique »

Le séminaire a été meublé par plusieurs communications ; entre autres, « Principisme et casuistique bioéthique à l’aune des urgences induites par la pandémie de covid-19 » ; « urgences sanitaires et respect du principe de précaution : les dilemmes ethniques face à la covid-19 ».

 

Service de Communication

Top